06 18 86 02 10 - 1298 rue de la Fontaine 45160 Olivet

 

On m’en avait parlé il y a déjà bien longtemps et il m’a fallu trouver le bon moment pour moi : être disponible, me sentir attiré, avoir envie d’essayer tout simplement. Alors je suis allé découvrir fin juin cette pratique peu connue en profitant d’une journée à la capitale. Dans un beau et doux chalet en bois, je suis allé me perdre quasiment en dehors de mon propre corps !

C’est quoi un caisson de flottaison ?

C’est un appareil très spécial : une bulle de tranquillité dans laquelle on flotte dans une eau à température corporelle. Une fois habitué, on referme l’appareil en forme d’œuf en étant accompagné d’une musique relaxante. Il ne reste plus qu’à fermer les yeux et se laisser flotter…la musique s’arrêtera et le silence viendra fermer définitivement cette bulle de tranquillité.

A quoi ça sert ?

A se détendre, à se relâcher, se relaxer, à méditer, à ne plus penser à rien. En effet, une fois installé à l’intérieur, tous les sens sont au repos : l’ouïe car les oreilles protégées par des bouchons hyper confortables il n’y a plus de bruit, la vue car une fois fermée la bulle est totalement dans le noir, l’odorat car une seule odeur est présente celle de l’eau, le toucher enfin et sans doute le plus original car porté par l’eau à température du corps on est véritablement en apesanteur, plus de ressentis spatiaux, plus de ressentis ni de l’eau ni de l’air.

On flotte dans l’eau ?

Et oui car cette eau est très ‘chargée’ en sel d’Epsom ce qui la rend porteuse un peu comme la mer noire dont le taux de salinité donne cette possibilité de ne pas couler mai d’être en équilibre tranquille entre mer et air. Ici le sel d’Epsom étant non agressif on peut y être au repos sans risquer de se piquer les yeux.

Combien de temps dure une séance ?

En général les lieux où l’on peut utiliser un caisson de flottaison proposent des séance d’1 h, d’1h1/2 et de 2 heures. 1h pour tester une première fois c’est vraiment très bien, les autres durées sont pour les personnes un peu initiées à la pratique.
Vous ne trouverez pour le moment pas d’offre sur la région, seuls les instituts très en vue le propose (il faut dire que l’investissement explique qu’on en trouve que sur les principales métropoles). Pour ma part je suis allé à Thiais (94320), à La Cabane des Rêves, qui propose cette prestation.

Alors, quel retours ?

Agréablement accueilli, mon hôte me donne les consignes. Première surprise, il y en a très peu, rien de spécial, douche avant, douche après, bouchons dans les oreilles, s’allonger, fermer la bulle, appuyer sur le bouton droit pour lancer le protocole, celui de gauche permet d’éteindre la lumière intérieure. Rassuré, je comprends que c’est moi qui donne le LA, ça me va.
Vient le moment d’y mettre les pieds, petit frisson d’appréhension, c’est chaud. C’est chaud certes mais c’est surtout enveloppant. Je m’assois. Je perds l’équilibre car mes sens répondent encore aux usages habituels mais là, l’eau me porte déjà et je me rattrape sur mes jambes. Bon, on reprend. Je m’allonge directement en tenant la poignée de la bulle. Je la tire vers moi, la bulle se ferme. Pas d’inquiétude, juste amusé de ma maladresse, la douce lumière intérieure est un vrai phare de sécurité.

Bouton gauche, la lumière, hop j’éteins…et je rallume direct ! Houlà c’est noir ! J’ai sans doute voulu aller trop vite. Je me réinstalle, je respire tranquillement, je flotte et ça c’est juste extraordinaire. J’ai laissé la lumière, je ne touche plus à rien, instinctivement je ferme les yeux. Magique cette sensation de ne plus avoir de sensations, justement. Du coup lumière ou pas lumière je suis dans le noir, autant éteindre et voir ce qui va se passer ! Bouton gauche, j’éteins. La magie opère. Porté, enveloppé, plus de bruit, plus de lumière. Magique, mais je l’ai déjà dit.
Respectueux du protocole je cherche le bouton droit, j’appuie dessus et tel un cosmonaute sans combinaison me voilà parti de l’autre côté… Une simple poussée sur un bouton m’envoie à l’opposé. Sourire. La musique arrive, 10mn, on m’a prévenu. Ça me permet de me calmer, de me mettre vraiment ‘dedans’. C’était nécessaire. Puis le silence. Le rien qui m’envahit. Je sais que la séance dure 90mn, il y en a 15 de passées, ça me laisse du temps pour en profiter…
Aucun sens éveillé. Méditation, autohypnose, relâchement total. Impossible d’avoir un repère temporel. Il y a quelque chose d’excitant dans cette expérience. Je sors un peu de mon rien intérieur et je visualise la vie à l’extérieur, la région parisienne, les rues de Paris avant de venir, le bruit, les mouvements, la vitesse de tout. Quel contraste ! Magique ! Oui je sais, je l’ai déjà dit.
Un filet de lumière se profile à travers l’œuf, je ne sais pas vraiment ce qui se passe, une visite inopinée n’étant pas imaginable j’ouvre ma bulle et je sors alors que la musique de fin de programme débute dans l’eau. Envie d’y replonger mais le retour des sensations musculaires, la lumière dans la pièce, rompent trop la fin de séance. Alors je vais me doucher tranquillement.
Sur le coup, dans les minutes qui ont suivies, difficile de mettre des mots sur mes ressentis. J’avais pourtant tellement à cœur de pouvoir en parler, échanger, partager sur mon expérience. Et sans doute parce que justement l’expérience principale est de ne pas avoir de sensations et bien les mots me manquent toujours aujourd’hui. En fait je crois sincèrement que cette expérience est propre à chacun qui ira la tenter. La vraie richesse est là, intérieure, personnelle. Peut-être y retourner d’ici peu me donnera d’autres envies de témoignage.

Conclusion ?

Pour conclure, je crois vraiment que cet appareil très spécial mérite que l’on tente l’expérience. Une vraie plongée à l’intérieur d’une partie de soi, assez inattendue pour ce qui me concerne je l’avoue, libre de tous ses sens. C’est une vraie chance d’avoir vécu cela et je veux ici remercier la vie de m’en avoir permis l’augure. Merci la vie.
C’est sans aucun doute un très bon complément à des séances d’hypno-relaxation, à de l’hypnose pour l’amélioration des performances physiques comme intellectuelles, à de l’hypnose pour la gestion du stress bien entendu.

Pour conclure ? Un seul mot : magique ! (mais ça vous le saviez)