06 18 86 02 10 - 18 rue Eugène Turbat 45100 Orléans

IL VAUT MIEUX SAVOIR UN PEU DE TOUT
QUE TOUT SUR TRÈS PEU

 

Voilà une pensée qui contribue à nous en apprendre beaucoup sur nous-même !

En effet, peut-être êtes-vous comme moi qui, en relisant cette phrase me suis dis : « mais alors, il faut être spécialiste, et ne pas se contenter d’être généraliste ? ».

Et puis, en y réfléchissant, petit à petit, nous pouvons avancer dans la réflexion et se demander combien de fois nous nous sommes effectivement contenté de la simple expérimentation, de la lecture sommaire, de l’apprentissage superficiel ? Et c’est depuis cet endroit là que l’on peut comprendre que, sans doute, nos maux se créent, se dissolvent dans l’organisme et y créent tant de potentialités de malaises : peurs, angoisses, phobies, craintes…

Alors, nous voyons que tout peut arriver ! Puisque notre pensée, notre conscience, sont créatrices de notre propre vécu (nous reviendrons dans un autre post sur ce concept) si nous y mettons quelque peur ou angoisse, alors à n’en pas douter nous obtiendrons très rapidement le fruit de cette pensée : une maladie, un accident…

Mais alors, que faut-il donc faire ?

C’est ici que cette belle phrase prend toute sa dimension (merci monsieur Pascal) : elle nous plonge dans un océan d’humilité où nous allons devoir revoir nos principes, nos habitudes, nos certitudes ! Et se faire du bien, tout simplement. Mais oui, si j’accepte les attendus de cette maxime, cela veut donc dire que je vais être enclin à mettre en œuvre un tout nouveau paradigme : apprendre et connaître le plus complètement possible, le plus intensément possible, tout nouvel apprentissage, toute nouveauté.

Apprendre une langue étrangère. Découvrir une région, un pays, des coutumes. Se former. S’informer…

Car c’est ici que je veux en venir : ne nous laissons pas imprégner d’informations qui n’en sont pas, de nouvelles qui ne sont que catastrophes ou épidémies. Alors que l’essentiel est ailleurs. Mais où, me demandez vous ?

C’est une bonne question. Réfléchissons ensemble quelques instants : en quoi suis-je impacté par les terribles nouvelles que j’entends tous les jours à la radio, dans les journaux, à la (sacro sainte) télé ? Ou plus exactement comment puis-je agir pour ‘faire quelque chose’ à propos de ce que j’apprends ? Et bien oui, la réponse est … RIEN ! La plupart du temps.

Et si… Et si nous nous engagions, au contraire, sur des actes simples, des actions très ‘terre à terre’, et que nous savons parfaitement réaliser parce que nous avons toute la connaissance à ce sujet.

Un exemple : dire bonjour à son voisin ! Un autre exemple : offrir quelques minutes de notre temps à la vielle dame, celle qui habite juste en dessous.

A mon sens c’est ainsi que nous passerons d’un état, d’une époque où la peur engendre la peur (je ne dis pas bonjour à mon voisin, je ne le connais pas) à un espace où nous retrouverons alors toutes et tous un précieux sentiment de liberté et de sécurité (et oui car en fait, le nouveau voisin…il est sympa…comme vous !).

Simplement à admettant que nous ne connaissons pas tout. Que nous ne connaitrons jamais tout. Faire confiance, se faire confiance dans l’humilité et la sagesse de Blaise Pascal. Faire confiance et user et abuser de nos vrais savoirs.

Une question ?

hypnose-orleans-herve-robbes-2

Envoyez-moi un message

ou appelez-moi 
06 18 86 02 10

Hervé Robbes - Tél : 06 18 86 02 10
La Maison du Bien-être et de la Santé - 18 rue Eugène Turbat 45100 Orléans
Ethique et déontologie - Consultez ma charte - Visitez mon site consacré aux autres pratiques